Aide cartographique

Introduction

L’espace cartographique permet de visualiser des couches d’informations (diffusées par le vecteur cartographique) pour le littoral Aquitain. Les données sont donc restituées sous forme de couches cartographiques et l’espace de visualisation permet de manipuler ces données (agencement des données, déplacement dans les cartes, légendes, etc.)
Par cette aide, nous allons tenter de vous donner les clés de l’utilisation et de la manipulation de cet espace afin que vous puissiez bénéficier pleinement des avantages de cet outil.

Présentation générale du visualiseur

Avant de rentrer plus en détail sur les fonctionnalités du visualiseur cartographique, ce premier paragraphe présente les 4 zones qui constituent l’interface.

Présentation générale de l'interface cartographique

Disposé en central sur un espace maximal, la zone cartographique (zone 3) affiche les différentes couches cartographiques dont la sélection et la superposition sont pilotées par la zone d’accordéon d’onglets (zone 4 – onglet « Choix des couches » et onglet « Couches affichées » ). La barre d’outil (zone 2) permet d’accéder à des fonctions de déplacement, d’interrogation et d’impression. La dernière zone (zone 1) est une minicarte rétractable offrant une vue pointeur de la zone couverte par la carte ainsi

Maintenant, nous allons axer cette aide par groupe de fonctionnalités. Dans un premier temps nous allons voir les fonctions de manipulation de couches cartographiques, puis les fonctions de navigation et pour finir les autres fonctions dont l’interrogation et l’impression. Au préalable, et pour mieux apprécier le détail des fonctions, nous allons brièvement expliquer les bases techniques des services web (diffusion internet) mis en œuvre dans ce visualiseur cartographique.

Diffusion cartographique – Connaissances de base

Le visualiseur cartographique est un outil dont la fonction première est d’appeler un plusieurs services web de diffusion cartographique selon une vue utilisateur, d’en récupérer des données cartographiques sous forme d’images et de géo-synchroniser (superposer en faisant coïncider des coordonnées repères). Le schéma ci-dessous illustre en 3 étapes ce principe.

Visualiseur cartographique - Gestion des couches appelées

  • Etape 1 : Le visualiseur cartographique sollicite chaque serveur pour lui fournir sa carte sous forme d’image selon des critères d’échelle communs. Chaque serveur délivrera ou pas la carte si le critère d’échelle entre dans l’intervalle d’échelles valides pour la diffusion.
  • Etape 2 : Le visualiseur, responsable de la superposition des couches cartographiques, géo-synchronise les images
  • Etape 3 : La carte finale résultante est offerte à la visualisation avec une vue utilisateur.

Manipulation des couches cartographiques

Pour les couches déjà affichées, l’onglet « Couches affichées » présente la superposition des couches qui constituent la carte. 2 sous-onglets composent ce bloc de fonctions.

  • Le premier onglet « Agencement des couches » permet de gérer la visibilité de chaque couche et l’ordre de superposition. La couche en bas de la liste est la première dessinée, celle en haut de la liste est la dernière à venir se superposer aux autres. Pour chaque couche mise dans la carte, par le biais :
      • des flèches pour faire monter ou descendre la couche relativement aux autres et changer ainsi l’ordre de superposition
      • de l’icône représenté par un œil pour alternativement masquer ou rendre visible la couche
      • de la croix pour supprimer la couche de la carte.
      • du bouton tout à droite pour faire apparaitre une zone dans laquelle un curseur sert à régler un taux de transparence de la couche. Dans cette zone complémentaire, les informations indicatives de la plage d’échelles valides de diffusion de la couche sont indiquées. Pour insister sur ce dernier point, chaque zone de couche est coloriée par un gris clair lorsque la couche est disponible à l’échelle de visualisation en cours ou par un gris foncé lorsqu’elle ne l’est pas. Dans l’exemple ci-dessous, après avoir un zoom arrière (reculer), la couche « Levée de spartines » n’est plus visible car nous sommes sortis de sa plage d’échelles.
  • Le second onglet « Légendes » permet de consulter les légendes. Il offre pour chaque couche présente dans la carte, un zone dépliable (action sur le bouton à droite) pour afficher la légende de la couche quand cette couche dispose d’une légende.

Pour ajouter une nouvelle couche à la carte, il faut passer par l’onglet « Choix des couches ». Les couches disponibles sont présentées par une structure arborescente avec des catégories. L’ajout de la couche se fait par la case à cocher ce qui place la couche sur le dessus de la carte. Décocher la case permet d’enlever la couche de la carte. L’image ci-dessous montre l’ajout de 2 couches.

Positionnement et navigation dans la carte

Dans ce chapitre nous allons voir comment se situer dans la carte mais surtout comment se déplacer.

Pour le positionnement, la minicarte, qui présente toujours une vue de la région Aquitaine, est agrémenté d’un rectangle rouge (ou d’un curseur rouge selon le niveau de zoom) pour rappeler l’emprise et la localisation de ce qui est vu par la zone cartographique.

Pour la navigation au sein de la carte, nous allons voir que diverses possibilités sont offertes à l’internaute.

  • Tout d’abord restons sur la minicarte. Elle permet de faire glisser la fenêtre de visualisation (maintenir le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacer le pointeur) pour passer rapidement d’une zone de la carte à une autre. En complément à cette fonctionnalité de déplacement latéral, la liste déroulante propose une liste de valeur d’échelle pour zoomer dans la carte. Une petite valeur d’échelle 1/1 000 000e fait reculer la caméra de la carte, c’est le zoom arrière. A l’inverse une grande valeur 1/ 5 000e fait avancer la caméra vers la carte, c’est le zoom avant. Outre ces possibilités de navigation, la minicarte n’est pas l’outil le plus précis pour se déplacer dans la carte.
  • Les fonctions de navigation de la barre d’outils permettent de gérer plus finement la navigation.
    • Les boutons avec une icône loupe servent à changer le niveau de zoom de la carte. Le plus pour voir plus prêt est le zoom avant, le moins pour voir de plus loin est le zoom arrière. Une fois l’outil loupe activée, l’internaute peut soit faire un simple clic sur la carte pour avancer ou reculer d’un niveau d’échelle dans la carte ou alors dessiner un rectangle dont la taille déterminera le niveau de zoom approprié. Le dessin de ce rectangle se fait par un clic pour passer un sommet du rectangle puis par déplacement de la souris tout en maintenant le bouton enfoncé. Le relâchement du bouton de la souris positionne le sommet opposé du rectangle.
    • Le bouton avec l’icône de la main (4e bouton de la barre d’outils) sert à se déplacer. Une fois l’icône activée, les déplacements se font en bougeant le curseur de la souris avec le bouton gauche enfoncé.
    • Le premier bouton de la barre d’outils avec une icône de maison sert à se mettre en zoom arrière maximal.
  • La dernière fonction de navigation que nous allons aborder ici, permet de se localiser directement. C’est l’onglet « Localisation » de la zone accordéon qui permet de saisir au moins 3 caractères avant qu’une liste de lieux ne soit proposée. Une fois le lieu choisi, cliquer sur le bouton « Aller à » pour activer le positionnement de la carte automatiquement.

Autres fonctions de la barre d’outils

Les 3 actions de la barre d ’outils dont nous n’avons pas encore discuté sont :

Interrogation

Cette fonctionnalité permet de récupérer les informations des données des couches de la carte. Une fois l’outil activé, il faut cliquer en un point de la carte. Les données sont présentées dans un fenêtre pour chacune des couches présente dans la carte. Il faut savoir que chaque couche ne remonte pas nécessairement des données par cet outil.

Impression

Représenté par l’icône d’une imprimante, cette action permet de générer un fichier pdf au format A4 ou A3. Ce fichier contiendra la carte telle qu’en l’état au moment de l’appel de la fonction sur sa première page ; les pages suivantes reprennent les légendes des éléments qui constituent la carte.

Aide

Représenté par le point d’interrogation, ce bouton permet d’afficher la présente aide