Analyse du régime météorologique

Biarritz L’analyse du régime météorologique, réalisée par le BRGM? dans le cadre de l’Observatoire de la Côte Aquitaine, s’inscrit dans le Contrat de Plan Etat-Région 2001-2006 et s’intégre dans l’étude générale de l’érosion de la côte basque.

Ce travail, récemment terminé, est en cours de publication.

L’objectif final de cette étude est d’une part de pouvoir définir un climat moyen du littoral basque. D’autre part d’étudier les chroniques météorologiques, afin de considérer les paramètres atmosphériques comme des agents potentiels à l’origine des processus d’érosion côtière.

Figure 1
Figure 1
Précipitations de 1983 à 2002 pour la station de Biarritz (origine Météo-France)

20 années de données météorologiques (de 1983 à 2002) ont été acquises auprès de Météo-France pour les stations de Biarritz et Socoa (Fig.1).

Les paramètres analysés sont : l’humidité de l’air, l’évapo-transpiration, les précipitations, la température de l’air, la pression atmosphérique, l’intensité du vent.

Pour chacun des paramètres, l’étude est réalisée selon des échelles de temps saisonnières et pluriannuelles.

figure 2
figure 2
Pluviométrie mensuelle moyenne pour les sites de Socoa et de Biarritz – période de 1983-2002 (origine Météo-France)

Régime climatique moyen

Un traitement statistique de ces données a permis de déterminer un régime climatique moyen de la côte basque à l’échelle saisonnière et pluriannuelle.

L’analyse pluviométrique confirme, par exemple, que le climat est océanique tempéré (faible amplitude thermique, pluviométrie importante, taux d’humidité de l’air important, vents soutenus).

De façon générale, la pluviométrie est importante sur les deux sites : l’été est la saison la plus sèche (moyenne de 84-87 mm/mois) et l’automne la plus pluvieuse (moyenne de 156 mm/mois). Les mois de novembre et d’avril sont les plus pluvieux. (fig.2)

A l’échelle saisonnière, les paramètres météorologiques durant le printemps et l’été sont relativement stables.

Les sites de Socoa et de Biarritz ont des caractéristiques semblables, cependant, Socoa présente un caractère plus océanique de part sa pluviométrie et son taux d’humidité plus importants. L’écart entre ces deux stations au niveau des précipitations est surtout visible durant les trois mois d’hiver.

figure 3
figure 3
Comparaison des caractéristiques des précipitations à l’échelle annuelle et pluri-annuelle à Biarritz (origine Météo-France).

Etude pluriannuelle du climat

A l’échelle pluriannuelle, des années spécifiques sont caractérisées lorsqu’elles présentent des écarts significatifs par rapport au régime moyen défini, pour un ou plusieurs de leurs paramètres météorologiques.
Cette étude permet ainsi de distinguer des années pluvieuses (1990) et sèches (2001).

La pluviométrie notamment, mais également le vent, s’avèrent être des paramètres très variables à l’échelle pluriannuelle, notamment durant l’automne et l’hiver (Fig. 3).

En revanche, des paramètres comme le taux d’humidité de l’air ou la température moyenne ont une stabilité pluriannuelle importante.

Cette analyse des paramètres météorologiques du littoral basque permet ainsi de quantifier un régime climatique moyen, directement intégrable dans les études géotechniques, hydrologiques et océanographiques (propagation de la houle ). De plus, l’analyse pluriannuelle permet de caractériser des années particulièrement sèches ou pluvieuses. Ces chroniques climatologiques seront dans un deuxième temps comparées avec les événements instables (glissements, éboulements, …) connus sur le littoral .