Bilan de l’ERMMA sur la situation post-naufrage du Prestige

Le programme ERMMA? du Centre de la Mer de Biarritz vient d’achever un bilan synthétique de la marée noire suite à l’échouage du « Prestige » le long du littoral aquitain.

Le 13 novembre 2002, le pétrolier Prestige battant pavillon des Bahamas et transportant plus de 77 000 tonnes de fioul lourd, émet un appel de détresse au large du Cap Finisterre (Galice, Espagne). Le navire, en avarie machine, dérive au gré des courants et perd déjà une partie de sa cargaison.

Le 16 novembre les premiers arrivages de pétrole sur les côtes espagnoles sont signalés. Le 19 novembre, après plusieurs jours de remorquage, le pétrolier se casse en deux et coule à 270 Km au large de Vigo, la partie avant par 3 565 m de fond et la partie arrière à 3
830 m, provoquant la marée noire la plus importante (en durée et en étendue de côtes touchées) en atlantique nord-est.

Le fioul du Prestige a souillé les côtes atlantiques, du Portugal jusqu’au nord de l’Europe, de façon plus ou moins importante. En France c’est la Zone de Défense Sud Ouest qui a été la plus touchée, en Aquitaine, c’est le département des Landes qui a reçu le plus de polluants

Le programme ERMMA du Centre de la Mer de Biarritz vient d’achever un bilan synthétique de la marée noire suite à l’échouage du « Prestige » le long du littoral aquitain.

Le naufrage du Prestige constitue le 4e accident pétrolier au large des côtes espagnoles depuis 1967. Depuis cette date, près de 15 marées noires sont survenues dans les eaux du golfe du Gascogne dont 6 au large de la Bretagne.

L’ERMMA a multiplié les collaborations et les contacts avec les principaux organismes et acteurs au moment du Prestige : CEDRE (
Centre de documentation de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux), DREAL? (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) principaux centres de soins (UMSOM, Hégalaldia), etc.

Les oiseaux marins, les cétacés et la faune benthique ont été particulièrement étudiés par le programme ERMMA pour appréhender l’impact de la marée noire sur les populations de ces différents maillons des chaînes alimentaires. Certains suivis ont été ponctuels juste après la catastrophe tandis que d’autres sont poursuivis actuellement afin de mieux comprendre les conséquences sur le long terme.

L’évaluation de l’impact du Prestige, étudiée dans le
cadre du programme ERMMA, a abouti à un certain nombre de publications scientifiques dans des revues internationales.

Dans ce bilan :

  • oiseaux marins : impact estimé au final à 30 240 individus en Aquitaine.
  • cétacés : aucun effet notable direct n’apparaît. En effet, les années suivant l’accident pétrolier du Prestige ne montrent aucun accroissement des échouages en Aquitaine.
  • effets à long terme sur la macrofaune benthique : Un premier effet est la diminution de la richesse taxonomique les deux années qui ont suivi la catastrophe. Un second effet concerne les brouteurs dont l’abondance a connu un pic important en 2004. Près de cinq ans après la pollution, l’écosystème semble avoir retrouvé un équilibre, bien que sensiblement différent du précédent.

Pour en savoir plus, consultez le rapport.

Bilan Prestige - Centre de la Mer de Biarritz -  PDF - 5.3 Mo
Bilan Prestige - Centre de la Mer de Biarritz

Contact :

Iker Castège

tél. : 05.59.22.33.34
CENTRE DE LA MER DE BIARRITZ
Plateau de la Petite Atalaye
64200 - Biarritz

contact ermma.fr

www.ermma.fr

Documents à télécharger