Compte rendu du dernier CIADT concernant la politique littorale

Le premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a réuni le Comité Interministériel d’Aménagement et de Développement du Territoire (CIADT?) le 14 septembre 2004.

En lançant le « vaste chantier du développement équilibré du littoral  » (Service de Presse ), le gouvernement entend :

  • prendre en compte la diversité des territoires littoraux et des acteurs,
  • articuler les politiques sectorielles,
  • intégrer les problématiques terre-mer

« Ce développement équilibré d’un espace particulièrement attractif doit notamment se fonder sur une urbanisation maîtrisée et une économie dynamique et diversifiée, évitant l’écueil du tout-tourisme ».

Le littoral  : constat d’une zone fragile et nécessite d’une politique de développement durable

1- Le littoral  : un espace convoité

carte d'évolution

L’accroissement démographique sur le litoral

Prés de deux tiers de la population mondiale habitent les zones côtières. D’ici 30 ans, les trois quarts de l’Humanité devraient vivre dans des zones proches du rivage.

En métropole comme outre-mer, le littoral est l’une des parties du territoire français qui connait les évolutions les plus rapides. L’activité économique et démographique y est croissante. La densité de population y est deux fois et demi supérieure à la densité nationale, soit de 272 habitants/km2 contre 108 habitants/km2.

Si on tient compte des prévisions les plus réalistes, on estime qu’en 2030, les départements littoraux pourraient accueillir 58% de l’accroissement de la population, les communes littorales 15% (source : Meltt, ficlier Sitadel, Observatoire du littoral ).

Il convient de promouvoir, sur le littoral et son arrière-pays, un développement économique original et diversifié tout en préservant l’identité des régions concernées.

tourisme littoral

Le tourisme : première industrie du littoral

Le tourisme littoral ne cesse de croître puisque 7 millions de « lits touristiques » sont répertoriés dans les communes littorales (Sources : TEC, d’aprés Insee-direction du Tourisme, Insee (RP99), SNRT, UNAT).

Industrie littoral

Des industries diversifiées

Des industries directement liées à la mer …

Ces industries représentent 1,4% du PIB national, avec une valeur ajoutée maritime en 2001 de 18,5 milliards d’euros.

Les industries nautiques (constructions navales, bateaux de plaisance) sont fortement exportatrices.

Une industrie qui ne se résume pas à l’économie maritime…

L’industrie lourde est encore trés présente en zone maritime même si elle est actuellement en régression.

On note également l’émergence d’industries non maritimes, surtout dans l’Ouest atlantique et la Méditerranée ainsi que des industries liées au domaine marin et à haute valeur ajoutée en relation avec l’océanographie et le milieu de la recherche.

Les activités traditionnelles se maintiennent. L’agriculture demeure un élément de structuration du paysage. L’élevage, la viticulture, l’exploitation du bois, sont trés liés à l’économie agricole de leurs régions.

La pêche, bien que moins structurante que par le passé, garde un rôle fondamental dans la préservation des espaces et des identités.

2 - Un espace fragile

Malgré un dynamisme économique certain, le taux de chômage affiche 5 points de plus que la moyenne nationale. D’importants secteurs d’activités traditionnelles sont particulièrement exposés aux effets de la mondialisation des échanges commerciaux.

Concernant l’environnement, le patrimoine naturel est menacé par le surdéveloppement urbain et par l’engorgement des infrastructures de transport. Le littoral est ainsi caractérisé par une occupation de l’espace peu économe. Le développement de résidences secondaires s’accompagne d’un recours quasi-obligatoire au « tout-automobile » tandis que l’économie risque de tendre vers le « tout-tourisme ».

3 - Des enjeux différents entre les façades maritimes

Mer du Nord / Manche :

Situation démographique, économique , … : population jeune, excédent naturel, mais faible croissance de population
ENJEUX : réussir le reconversion industrielle, redynamiser les territoires

Manche occidentale / Atlantique :

Situation démographique, économique , … :population plus âgée, excédent naturel, croissance forte et développement de toutes les activités
ENJEUX : mieux articuler les activités et anticiper les conflits d’usage

Méditerranée :

Situation démographique, économique , … : population plus âgée, densité de population forte (pics à 2500 habitants/km2)
ENJEUX : dépasser le « tout-résidentiel » et le « tout-tourisme »

DOM :

Situation démographique, économique , … : population trés jeune, fort excédent naturel, croissance forte
ENJEUX : accompagner la croissance de la population

4 - Quatre objectifs pour une politique de développement équilibrer et durable

Objectif N°1 : Garantir un environnement de qualité

  • maîtriser les pollutions maritimes et fluviales
  • préserver la biodiversité des zones côtières
  • renforcer les moyens et les outils de gestion et de protection des espaces naturels

Objectif N°2 : Accompagner la croissance démographique et maîtriser la pression foncière

  • promouvoir des politiques d’urbanisme répondant à des usages diversifiés
  • encourager un aménagement économe d’espace

Objectif N°3 : Développer des économies diversifiés adaptées aux populations et aux spécificités du littoral

  • professionnaliser l’économie touristique
  • lutter contre la ,omoactivité « tout-tourisme »
  • définir des stratégies économiques adaptés aux territoires
  • soutenir des activités traditionnelles avec réalisme
  • anticiper le développement d’activités en émergence
  • assurer la complémentarité entre la mer et la terre

Objectif N°4 : Promouvoir l’identité du littoral

  • éviter à la fois la banalisation et la sanctuarisation
  • mieux prendre en charge le patrimoine maritime
  • adapter l’urbanisme du littoral aux enjeux d’identité