Dossier « Erosion du littoral aquitain »

Le GIP? Littoral Aquitain a confié au BRGM? et à l’ONF?, les deux opérateurs principaux de l’Observatoire de la Côte Aquitaine, une mission d’étude du phénomène d’érosion côtière aux horizons 2020 et 2040 dans le cadre de son étude stratégique de gestion du trait de côte .

Cette étude a pour objectif de poser les bases d’une stratégie régionale de gestion du trait de côte combinant une approche régionale et un guide de l’action locale. Deux approches ont été adoptées : l’une spatiale (à deux échelles), et l’autre, temporelle, à moyen (2020) et long terme (2040).

Cette démarche est complémentaire de celle des PPR littoraux dont le guide méthodologique est actuellement en cours de révision. Cette révision devrait prendre en compte une échéance à 2100 ainsi que l’impact du changement climatique pour l’aléa érosion. La caractérisation de l’aléa faite pour cette étude ne constitue donc pas un aléa de référence.

L’aléa est défini comme un « événement d’origine naturelle ou humain potentiellement dangereux dont on essaie d’estimer l’intensité et la probabilité d’occurrence par l’étude des périodes de retour ou des prédispositions du site » (Ministère de l’écologie, 1997).

La méthodologie d’évaluation de l’aléa érosion a été validée en novembre 2009 par le Comité Scientifique de l’étude stratégique, notamment composé de membres scientifiques de l’Université Bordeaux I (EPOC?) et d’experts (EUCC).

La mission confiée à l’Observatoire a été :

  • d’évaluer le phénomène d’érosion à l’échelle régionale et à l’échelle locale sur trois sites tests (Lacanau, Contis et Ciboure) pour les horizons 2020 et 2040 ;
  • de mettre à disposition les données concernant les dispositifs de protection existants ;
  • d’apporter un appui technique au GIP Littoral Aquitain et au maître d’œuvre de l’étude stratégique (SOGREAH).

I - Caractérisation de l’ « aléa côte sableuse » :

Pour cette étude, la caractérisation des niveaux d’aléa littoraux est réalisée selon les trois critères suivants : scénarios d’évolution des profils plage -dune (fonctionnements sédimentaires et géomorphologique) ; taux moyen d’évolution et expertise.

Trois niveaux d’aléa érosion côte sableuse ont été affectés aux traits de côte 2009, 2020 et 2040 :

- aléa faible : secteurs pour lesquels les taux moyens dévolution sont faibles (< 1 m/an en moyenne) et régulièrement alimentés en sédiment ;

- aléa moyen : secteurs avec des taux moyens dévolution faible à assez élevé (< 2 m/an) et régulièrement alimentés en sédiment ;

- aléa fort : secteurs avec des taux moyens dévolution faible à fort (> 2 m/an) ne disposant pas de stocks sédimentaires naturels suffisant pour permettre leur stabilité actuelle ou future.

Carte « Aléa Erosion - Côtes sableuses » -  PDF - 69.2 ko
Carte « Aléa Erosion - Côtes sableuses »

Chiffres clé concernant la côte sableuse aquitaine :

75% : < 1m/an (y compris zone stable à engraissement)
15% : entre 1 et 2m/an
10% : > 2m/an

On note également un recul de 1 à 3 m/an en moyenne selon des vitesses maximales pouvant localement atteindre 6 m/an.

A l’horizon de 2020, un linéaire de 53% de la côte sableuse aquitaine est concerné par un aléa faible, 33% par un aléa moyen et 14% par un aléa fort (47% aléa moyen ou fort).

II - Caractérisation de l’ « aléa côte rocheuse » :

Carte de l' « Aléa Erosion - Cotes rocheuses » -  PDF - 146.6 ko
Carte de l’ « Aléa Erosion - Cotes rocheuses »

Chiffres clés concernant la côte rocheuse aquitaine

En moyenne, la côte rocheuse aquitaine recule de 20 cm/an.

La vitesse de recul moyenne mesurée sur plusieurs décennies peut localement atteindre plus de 50 cm/an, par exemple dans les fonds de baies comme celle d’Erromardie.

Le linéaire concerné par une érosion supérieure ou égale à 20 cm/an représente environ 15% de la côte rocheuse aquitaine.

Sur certains secteurs un événement peut se produire approximativement tous les 10 ans.

Le linéaire concerné par un aléa faible représente 45% (16 km sur un total de 36 km), 42% (15 km) pour un aléa moyen et 13% (5 km) pour un aléa fort (55 % aléa moyen ou fort).

III - Caractérisation de l’aléa érosion (2020-2040) de la Côte Aquitaine

Le rapport « Caractérisation de l’aléa érosion (2020-2040) de la Côte Aquitaine dans le cadre de l’étude stratégique de gestion du trait de côte / Observatoire de la Côte Aquitaine » (BRGM/RP-59095-FR) est édité depuis le mois d’août 2011.

Il présente une cartographie de l’aléa érosion de la côte aquitaine (hors estuaire de la Gironde et Bassin d’Arcachon) aux horizons 2020 et 2040 et selon les échelles régionale et locale pour les trois sites de Lacanau, Contis et Ciboure.

En fonction du type de littoral , sableux ou rocheux, les aléas évalués sont respectivement l’érosion côtière et les mouvements de terrain.

La caractérisation des aléas est délivrée sous forme de tableaux et de cartographies, argumentés par une analyse détaillée par secteur. La submersion marine n’a pas été prise en compte dans cette étude et fera l’objet d’analyses ultérieures.

Horizons 2020 et 2040 :

Superficie du littoral soumise à l’érosion :

  • 2020 : 16 km2 (côte sableuse : 15 km2 ; côte rocheuse : 1 km2)
  • 2040 : 22 km2 (côte sableuse : 20,5 km2 ; côte rocheuse : 1,5 km2)
carte « Aléa » - Carte régionale – Horizon 2040  -  voir en grand cette image
carte « Aléa » - Carte régionale – Horizon 2040

Accès au pdf : Rapport « Caractérisation de l’aléa érosion (2020-2040) de la Côte Aquitaine dans le cadre de l’étude stratégique de gestion du trait de côte / Observatoire de la Côte Aquitaine » (BRGM/RP-59095-FR) sur :
http://littoral.aquitaine.fr/IMG/pdf/brgm_rp_59095_fr_alea_2020_2040_2011_10_10.pdf

dans la rubrique « Travaux de l’Observatoire », sous-rubrique« Publications » du site de l’Observatoire de la Côte Aquitaine.

Contacts :

BRGM,
Cyril Mallet, ingénieur géologue, chargé de projet Littoral
c.mallet brgm.fr

GIP Littoral aquitain
Arnaud Gueguen, chargé de mission
Arnaud.Gueguen littoral-aquitain.fr