Géologie simplifiée du littoral basque

Les éléments suivants sont extraits du rapport BRGM? (2004) « Etude géologique simplifiée de la Côte Basque ».

Au cours de l’étude concernant l’érosion du littoral , une cartographie simplifiée du littoral basque a été réalisée à partir de la documentation géologique existante et de levés de terrain.

L’histoire tectonique du Pays-Basque est liée à la formation des Pyrénées et à l’ouverture du Golfe de Gascogne. Le système pyrénéen s’étend d’Ouest en Est sur environ 1000 km. Il est essentiellement issu d’un raccourcissement nord-sud, crée par la convergence puis la collision des plaques ibérique et européenne, entre le Crétacé et le Miocène.

Géologie

La côte basque présente une grande diversité géologique. Elle est soumise à l’action d’agents naturels et anthropiques générant son évolution et plus particulièrement son érosion. L’altération en surface des roches modifie leur comportement mécanique.
Elles deviennent plus facilement sujettes à des phénomènes d’instabilités.

Les formations géologiques de la côte basque vont du Trias à l’Oligocène.

Elles correspondent à près de 250 millions d’années d’histoire de la Terre.

Trias :

Gypse Il représente les terrains les plus anciens avec les argiles rouges ou bariolées du Keuper.

Cette formation, de quelques dizaines de mètres d’épaisseur, affleure sur la commune de Bidart. Elle contient des masses de gypse très déformées et particulièrement instables.

Crétacé :

Des séries turbiditiques d’âge crétacé constituent la majeure partie du littoral basque.

Flysch

Flysch à silex de Guéthary :

Il affleure dans la baie de Saint-Jean-de-Luz entre Ciboure et Socoa et du sud de Bidart à l’anse d’Erromardie. Son épaisseur est estimée entre 600 et 800 m.
Sur une très grande épaisseur cette série turbiditique est homogène.

Cependant, au sommet de la formation, apparaissent des changements correspondant à un approfondissement du système sédimentaire qui s’accompagne d’importants phénomènes de glissement (slumps d’Erromardie).

Flysch socoa

Flysch marno-calcaires de Socoa :

Il affleure entre Socoa et « Kauterenborda » et à l’ouest de la baie de Loya.
Son épaisseur est estimée entre 350 et 400 m.

Il se compose d’une alternance de bancs de calcaire à silex, de marno-calcaires et de marnes.

Flysch d’Hayzabia :

Il affleure entre Kauterenborda et la baie de Loya ; son épaisseur est de 390 m. Il est divisé en deux membres : les turbidites du Makila et les marno-calcaires de Loya.

Flysch loya

Flysch gréseux :

Il affleure de la baie de Loya à la plage d’Hendaye.

Il est constitué d’une succession de couches de calcaires gréseux (d’épaisseur maximum de 20 cm) et de calcaires fins.

Marnes

Marnes de Bidart :

Elles affleurent à Bidart et à la pointe de Saint-Anne.

Elles sont composée d’une alternance de marnes, calcaires et marno-calcaires rouges à gris vert.

Paléocène :

Danien La formation paléocène est représentée par des calcaires rosés, affleurant au niveau de Bidart et à la Pointe Sainte-Anne.

Eocène :

Les terrains éocènes correspondent à des séries marneuses, épaisses, pouvant atteindre 50 m de haut. Ils affleurent de la Côte des Basques à Biarritz aux falaises de Bidart.

Oligocène :

Oligocènes Il est représenté par une alternance de strates de calcaires gréseux dures et des strates marno-gréseuses tendres.

Ces séries affleurent de la Chambre d’Amour au Rocher de la Vierge.

Plio-quaternaire :

Il est constitué de plusieurs formations :

Les alluvions récents :

Dépôts fluviatiles formés de matériaux limoneux et de galets, se retrouvant concentrés dans les principales vallées (rivières de Senix, d’Erromardie, de la Nivelle, de l’Untxin et de la Bidassoa).

Pavillon Royal

La terrasse alluviale :

Formation affleurant au nord du littoral basque, formée de sables et de graves argileuses agglomérées.

Les dépôts littoraux sableux :

Matériaux dus aux apports et aux remaniements de la mer, se trouvant au pied des falaises jusqu’à Guéthary et, plus au sud, exclusivement au fond des anses? et des baies.