Grenelle de la Mer et de l’Environnement

Grenelle de la Mer : un « Livre Bleu » pour une mer belle !

Le Livre bleu du Grenelle de la Mer vient d’être publié par le MEEDDM (Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer) le 28 juillet dernier suite aux 3 tables rondes finales qui se sont tenues les 10 et 15 juillet 2009.

Ces journées ont permis d’entériner une série de mesures en faveur des énergies marines, de la biodiversité et de la pêche durable ou encore de la gouvernance.

Ce document rassemble les 138 propositions qui ont fait l’objet d’un consensus et aussi celles qui n’ont pas été validées.

Pour rappel, les discussions ont permis de déboucher sur plusieurs propositions, comme la création d’une trame bleue marine, le développement des aires marines protégées pour qu’elles représentent 10% de la zone d’expansion économique en 2010 et 20% en 2020 (dont la moitié en moyenne globale en réserve de pêche), l’inscription à la Cites (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction) du thon rouge et du requin taupe, la création d’aires marines protégées sur les zones de reproduction des poissons et habitats sensibles, le lancement d’un grand plan « Energies bleues » ou encore la constitution d’une filière industrielle française de démantèlement des navires.

Téléchargement du Livre bleu de la Mer :
http://www.legrenelle-mer.gouv.fr/

Un « Grenelle de la Mer » pour connaitre, gérer et protéger ce milieu exceptionnel

La mer est un milieu exceptionnel et fragile à l’égard duquel la France a une reponsabilité particulière. Couvrant 70% de notre planète, les océans peuvent fournir des ressources essentielles à l’avenir de l’humanité (énergies, biodiversité).

Le ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire vient de présenter le Grenelle de la mer.

Ce Grenelle reprendra la méthode éprouvée du Grenelle de l’environnement, à savoir une large réflexion de tous les acteurs et parties prenantes, d’où seront issus de grandes orientations, des engagements et des actions en faveur de la mer.

Ce travail doit en particulier permettre de progresser dans les domaines suivants :

- la connaissance du milieu marin et de ses ressources ;

- le développement et la gestion durables d’activités en mer et sur le littoral permettant de répondre aux besoins futurs de l’humanité (énergétiques, alimentaires, pharmaceutiques ou commerciaux) ;

- la protection de la mer, notamment par la prévention des atteintes à l’environnement marin et la restauration des milieux dégradés ;

- la transition environnementale des activités qui se tiennent en mer et sur le littoral  ;

Des groupes de travail se réuniront dès la fin du mois de mars. En parallèle, une large consultation des Français sera organisée, par Internet et dans les régions métropolitaines et d’outre-mer.

Site Web :
http://www.premier-ministre.gouv.fr/

Rapport N°12 du Grenelle Environnement : pour une « Gestion intégrée de la Mer et du Littoral  » :

Le Grenelle Environnement vise à prendre des décisions à long terme en matière d’environnement et de développement durable.

Constitué pour élaborer le volet spécifique à la mer des mesures opérationnelles du « Grenelle », le comité opérationnel n° 12 (« COMOP 12 ») a travaillé de janvier à juin 2008.

Les réflexions du COMOP ont été menées dans le contexte juridique complexe de la mer, qui se décline aux niveaux mondial, régional et national et prenant en compte l’étendue des espaces maritimes français (deuxième zone maritime au monde) leur situation particulière (97% de ces zones se situent outre-mer).

Un rapport a été émis en 2008 concernant la « Gestion intégrée de la mer et du littoral  ». Le COMPOP N°12 y confirme « l’urgence de repenser la gestion de la mer et du littoral dans une approche véritablement intégrée », ce qui apparait comme l’unique moyen d’assurer un développement équilibré des activités humaines en mer et sur le littoral .

Les réflexions du COMPOP N°12 impliquent à la fois :

  • la maîtrise des impacts globaux sur le milieu marin de ces activités,
  • une exploitation durable et contrôlée des ressources marines,
  • et la gestion a priori des conflits qui pourraient apparaître entre activités en compétition pour les mêmes espaces et les mêmes ressources.

Compte tenu de la complexité de ces sujets, le COMOP juge essentiel de prolonger ce travail en réunissant de nouveau tous les acteurs concernés (professionnels, élus, ONG, Etat, experts), par exemple sous l’égide du Conseil national du littoral  ; les réflexions devraient porter notamment la réduction des impacts des activités maritimes, la fiscalité environnementale, et le financement de la gestion de la mer.

Téléchargez le rapport N°12 du COMOP -  PDF - 342.4 ko
Téléchargez le rapport N°12 du COMOP

Contact : Pour en savoir plus :
Sites Web
www.legrenelle-environnement.fr

www.region.aquitaine.fr/salle-de-presse/communiques-de-presse/archives/2007-10/grenelle-de-l-environnement.html

Documents à télécharger