Le Défi Côte basque : Garantir des eaux de baignade de qualité

Le Pays basque bénéficie d’une image fortement positive en terme de qualité de l’environnement qui constitue un attrait touristique déterminant (espace naturel et cadre de vie préservés).

Ces dernières années, la qualité des eaux de baignade s’est donc affirmée comme un objectif écologique et stratégique attaché à l’image du territoire Pays Basque et à sa volonté de développement économique.

Afin de péserver l’équilibre fragile de ce patrimoine menacé par une urbanisation et une démographie croissantes, les communes du littoral basque ont investi, depuis l’an 2000, plus de 90 millions d’euros en travaux d’assainissement des eaux usées domestiques. Aujourd’hui, 60 millions d’euros sont à nouveau prévus dans le cadre du Défi Côte basque, afin de protéger durablement ces eaux de baignade, notamment en améliorant l’épuration des eaux pluviales.

Contacts :

Au même moment, dans le cadre de son VIIIe programme, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne a mis en oeuvre de nouveaux moyens pour sauvegarder et valoriser les espaces territoriaux dans lesquels l’eau a un rôle décisif pour leur maintient et leur développement et inciter les collectivités territoriales a réaliser rapidement des travaux d’amélioration de la collecte et du traitement des eaux usées et pluviales, afin de favoriser, par exemple, les activités touristiques.

C’est le « Défi territorial pour la reconquête des eaux de baignade du littoral basque » concrétisé par une convention de partenariat signée le 26 juillet 2004, entre la Région Aquitaine, le Département des Pyrénées-Atlantiques, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et le Conseil des Elus du Pays Basque.

L’objectif du Défi Côte Basque est d’atteindre à court terme un bon état sanitaire des eaux de baignade en accord avec les normes européennes et plus particulièrement :

  • l’obtention d’une qualité des eaux de baignade de catégorie A (bonne qualité) par temps sec,
  • l’obtention d’une qualité des eaux de baignade de catégorie B (qualité moyenne) par tous temps,
  • et la diminution significative du nombre de jours de fermeture préventive des plages.

Les moyens pour y parvenir :

  • l’ensemble des communes du littoral assurent la maîtrise d’ouvrage de leurs programmes d’assainissement ;
  • des financements du Conseil Général 64, du Conseil Régional d’Aquitaine et de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne (intervention majorée de 10% à 20% grâce à la procédure Défi) pour subventionner ces travaux ;
  • une animation spécifique de ce dispositif assurée par le Conseil des Elus du Pays Basque.

Ces programmes en assainissement permettent entre autres :

  • le stockage et le traitement des eaux pluviales ;
  • la construction d’émissaires en mer ;
  • la réhabilitation des réseaux de stations d’épuration pour la collecte des eaux usées.