Le programme ERMMA : un outil d’étude et de gestion de l’Environnement et des Ressources du Milieu Marin

ERMMA En 2004, à l’initiative du Muséun d’Histoire Naturelle (MNHN) et sa Station Maritime à Biarritz et s’appuyant sur le Centre de la Mer Côte Basque et le Musée de la mer, a été lancé le programme régional « Environnement et Ressources des Milieux Marins Aquitains » (ERMMA?).

Dés le départ, il a bénéficié de l’appui financier du Conseil Général des Landes, puis de ceux de l’Etat (Secrétariat Général pour les Affaires Régioales) et du Conseil Régional d’Aquitaine, ce qui a permis de faire évoluer le programme.

L’ERMMA mène des actions ayant pour vocation :

  • de développer des recherches fondamentales et des études appliquées sur le milieu marin ayant pour but la connaissance des richesses et biodiversité marines de l’Aquitaine (suivis de l’abondance d’indicateurs biologiques, cartographies, …)
  • de regrouper des travaux et des données précédemment dispersées entre de multiples structures ou équipes afin de créer une base de données pluridisciplinaire sur le milieu marin aquitain. Cette démarche est fortement initiée par la connexion des compétences et données des organismes constituant actuellement le programme ceci permettant ainsi d’avoir une vision plus globale du milieu marin.

L’ERMMA est un outil de connaissance et d’expertise permettent d’optimiser sur le terrain l’utilisation des moyens et compétences disponibles. Il repose sur les bases nationales de données acquises depuis prés de 30 ans (suivi en mer des populations d’oiseaux et de cétacés du MNHN, suivi des pêches par l’IMA?, suivi des échouages de mammifères marins du Réseau National d’Echouages en particulier) et bénéficie de l’expérience scientifique et technique des différentes équipes (mesure de l’impact de la pollution due à l’accident pétrolier ERIKA (programme national ROMER) par exemple).

Le programme compte actuellement 9 organismes principaux :

  • Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN),
  • Météo France (région Aquitaine
  • Station de Bayonne-Anglet-Biarritz),
  • Université de Pau et des Pays de l’Adour,
  • le Centre de la Mer Côte Basque,
  • le Musée de la Mer de Biarritz, l’Institut des Milieux Aquatiques (IMA)
  • le Laboratoire de Prélèvements Hydrobiologiques (LAPHY).
  • Les Douanes Françaises
  • les Affaires Maritimes apportent leur concours aéronaval en mer.

Parmi les informations majeurs en cours de collecte :

  • les relevés d’indicateurs biologiques couvrant les principaux maillons des chaînes alimentaires : inventaires des cétacés (échouages et abondance en mer), oiseaux marins, poissons, biocénoses benthiques (organismes vivant à proximité du fond : anémones, étoiles de mer, crustacés, coquillages, etc.), plancton.
  • les relevés d’indicateurs du milieu physique aéronaval en mer

Grâce aux suivis pérennes des phénomènes naturels et ceux d’origine humaine qui agissent sur l’évolution des milieux marins et de leurs populations, l’ERMMA installe une base de données pluridisciplinaire (métabase).

Des indicateurs biologiques permettent ainsi de mettre en évidence les fonctionnements ou dysfonctionnements des écosystèmes marins.
Actuellement, l’ERMMA travaille notamment sur l’impact des marées noires comme celles du « Prestige » et l’effet des changements climatiques sur les peuplements marins.

Les objectifs du programme sont présentés sur le site Internet du Programme régional ERMMA.

Contact :

Iker Castege
Programme régional ERMMA : www.ermma.fr