Les submersions marines dans le Bassin d’Arcachon : représentations sociales et gouvernance du risque

Le Bassin d’Arcachon, lagune semi-fermée de plus 18 232 ha, à forte densité de population et soumis aux mouvements des marées, se compose de paysages de chenaux et de crassat (slikke) de faibles altitudes. Ces rivages sont recouverts de schorre, de marais endigués et d’estran sableux. Le risque de submersion est ici omniprésent.

Le Bassin d’Arcachon a fait l’objet d’une étude sur les submersions marines, prenant en considération les perceptions et les représentations sociales dans la gestion du risque de submersion.

Ce mémoire, réalisé dans le cadre d’une étude universitaire (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR de Géographie), met également en lumière la plurivalence des acteurs dans la gouvernance du risque.

Une première partie est consacrée à la manière dont le Bassin d’Arcachon s’est bâti tant au niveau géomorphologique qu’humain. Les grands principes du risque de submersion marine et de ses conséquences passées et à venir sont ensuite abordées. La dernière partie porte sur la perception du risque, sur la méthodologie d’enquête de terrain, sur les acteurs de la gestion et leurs actions.
Pour finir, quelques propositions d’actions intégrant les représentations
sociales à la gestion seront présentées.

Ce rappport est consultable sur la page du site Internet de l’Observatoire :
http://littoral.aquitaine.fr/Le-Bassin-d-Arcachon,200.html

Contact :

Lydie Goeldner-Gianella

Maître de conférence à l’Université Paris 1

Panthéon-Sorbonne, UMR? 8586 PRODIG

Tél. professionnel :01 44 07 75 58

lydie.goeldner-gianella univ-paris1.fr