Lutte contre la submersion marine dans le Bassin d’Arcachon : les travaux menés par le Conseil Général de la Gironde

Le Conseil Général de la Gironde réalise des travaux, notamment de renforcement de digues, pour lutter contre la submersion marine dans le Bassin d’Arcachon. Plusieurs chantiers ont déjà été effectués, d’autres sont actuellement en cours.

1- Participation aux travaux en cours de la digue dite de « Johnson » du port de La Teste qui ferme les prés salés ouest et constitue un premier ouvrage de lutte contre la submersion. Ces travaux sont réalisés sous maîtrise d’ouvrage communal. Le CG33 intervient en tant que fournisseur de matériaux pour l’édification de la digue.

2- Travaux déjà réalisés sur les ports de Gujan :

a- Rehaussement de la route portuaire du port de Meyran ouest fréquemment submergée

b- Réalisation des travaux de renforcement d’une digue du port de Gujan endommagée par la tempête « Xynthia ». Le CG33 a assuré la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre des travaux et a fourni une partie des matériaux constituant le corps de la digue grâce à des sédiments portuaires issus de dragage et réutilisés suite à des analyses et des traitements (décantation et séchage naturel).

Rappel du bilan post-Xynthia : La commune de Gujan-Mestras a connu une submersion marine sur une grande partie des zones ostréicoles et des quartiers d’habitation : submersion de la voie ferrée au niveau de la Barbotière, débordement du ruisseau du Bourg, quais endommagés, digues érodées. Des hauteurs d’eau jusqu’à 60 cm à la Hume ont été mesurées.

Quais endommagés dans le Port de Larros
Quais endommagés dans le Port de Larros

Photo : Quais endommagés dans le Port de Larros (issus du rapport Observatoire de la Côte Aquitaine BRGM?/RP-58511-FR - Rapport final – Compte-rendu des observations relatives aux impacts de la tempête Xynthia sur le littoral Aquitain)

3- Demande d’expertises pour la réhabilitation de zones naturelles dans la lutte contre la submersion

Sur la demande du CG33, une expertise a été réalisée par ARTELIA (anciennement SOGREAH) sur l’espace naturel entre les ports de Gujan et de Larros pour la préservation du schorre (zone située en bordure haute des vasières littorales, soit la partie haute des marais maritimes.)
Une expertise a également été réalisée par l’Observatoire de la Côte Aquitaine et le CETE (Centre d’Études Techniques de l’Équipement) afin d’évaluer l’état structurel des ouvrages de protection contre les submersions en périphérie de la zone de réhabilitation.