Quelles sont concrètement les actions menées par l’Observatoire ?

Les partenaires de l’Observatoire, comme le BRGM? et l’ONF?, réalisent des suivis réguliers de l’évolution du « trait de côte  ».

L’Observatoire a également vocation à être un centre de ressources à l’échelle régionale puisqu’il collecte des informations permettant de suivre l’état des connaissances ou de recenser des actions de mesures qui sont opérées à des échelles plus locales. Pour cela, des conventions sont passées avec des producteurs de données tels que l’ERMMA?, l’IMA?, les universités UPPA et Bordeaux 1, la LPO?, le Syndicat Mixte Kosta Garbia, etc.

Le réseau de surveillance mis en place au sein de l’Observatoire permet ainsi de suivre l’état du littoral aquitain de façon régulière et de mieux appréhender les aléas qu’ils soient naturels tels que les tempêtes, les mouvements de terrain et à terme l’impact du réchauffement climatique ou anthropiques comme les ouvrages ou les pollutions.